Coffee Break : Café de la Troisième

On a décidé de baptiser nos Indie Coffee Passport dans notre hood, à Verdun, au Café de la Troisième. C’est une place qui est ouverte depuis 6 mois, mais qui a les mêmes proprios qu’un autre café bien connu à Verdun, la Station W.

cafe-de-la-troisieme_cup

Situé sur la Wellington, ou la Well’ pour les intimes, au coin de la 3e avenue, le café est intégré dans le nouveau local de la Librairie de Verdun (librairie indépendante qui a fait ses preuves depuis longtemps), avec la Boutique Réunion (superbes objets de cuisine où je peux y perdre Zoë pendant des heures).

Quelques tables y sont aménagées, où on peut s’arrêter pour bouquiner ou jaser un peu, mais ce n’est pas particulièrement installé pour y faire des travaux et y rester des heures. On peut prendre son café pour emporter sans problème.

Côté bouffe, c’est la même cuisinière que la Station W qui prépare le tout, mais les choix sont différents dans les deux places afin de bien distinguer les deux entités. Pâtisseries, salades et soupe du jour peuvent vous rassasier, au cas où l’estomac se met à gargouiller pendant vos courses.

cafe-de-la-troisieme_soupe
Crédit photo : Café de la Troisième

Le café qui y est servi est la majorité du temps le Dancing Goat pour l’espresso et le Dandy pour le filtre. Certaines saisons, comme le temps des fêtes, apportent leur variété propre, mais la sélection régulière fait en sorte de garder une constance dans le goût offert aux clients. Tous leurs choix de cafés sont torréfiés à Toronto, au De Mello Palheta, et il est possible d’acheter des grains, moulus ou non, pour la maison. Options décaf et substituts de lait disponibles.

En version latté, ça donne un café doux, un peu chocolaté, qui plaira à la majorité des buveux de café. Ce n’est pas nécessairement une expérience particulière pour les connaisseurs, mais après avoir fait ses emplettes sur la Well’, c’est une valeur sure pour se réchauffer un peu les mains. En termes de prix, ça se situe bien dans la moyenne de ce qu’on trouve dans les autres cafés de Montréal.

En somme, c’est super agréable, le barista, seul derrière son petit comptoir, était bien connaissant de ses cafés et facile d’approche et la place était bien remplie, signe du succès du Café de la Troisième.


Crédit photo de couverture : Café de la Troisième

 

2 Comments Add yours

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s